La pureté selon Antonio Corradini

Antonio Corradini, La pureté, 1717-25, marbre, Venise, Ca’ Rezzonico Photo: Artribune

Venise, Ca’ Rezzonico, musée du XVIIIe siècle vénitien, premier étage. Il est des œuvres comme celle-ci qui vous clouent sur place. Dans une petite salle où l’accent est porté sur un autre chef-d’oeuvre, cette sculpture peu mise en valeur pourrait passer inaperçue. Mais elle attire littéralement le regard. J’ai presque eu peur quand j’ai vu surgir ce buste dans un halo de lumière, confondue par le réalisme de la représentation.

Qui, mais qui donc a eu le talent et la grandeur d’âme de réaliser un tel chef-d’oeuvre? Voilà la seule et unique question que je me suis posée tout en contemplant pendant de longues minutes cette femme que l’on dirait en prière, dont le visage est ciselé derrière un voile sculpté d’une transparence incroyable.

Antonio Corradini (1668-1752) est l’auteur de cette merveille de finesse. Sculpteur vénitien du XVIIIe siècle, il éblouit ses contemporains par la beauté de ses chefs-d’œuvre et obtint de nombreuses commandes de princes étrangers : il devint sculpteur officiel à la cour de Vienne, travailla à Prague, réalisa de nombreuses statues pour l’Electeur de Saxe à Dresde.

Au début de sa carrière, il se fit connaître pour la réalisation d’une sculpture appelée La Vérité voilée, aujourd’hui disparue. Puis toute sa vie durant, il se fit une spécialité de la réalisation de ces figures de femmes voilées, tous de véritables chefs-d’œuvre de délicatesse, de précision et de réalisme.

La Foi, 1700-1730, Paris, Musée du Louvre Photo: RMN

La Pudicité, 1749-52, Naples, Santa Maria della Pietà dei Sangro Photo: Web Gallery of Art

La figure de la Pudicité, réalisée vers 1749-1752, à la toute fin de la vie d’Antonio Corradini est le point d’orgue de la virtuosité de l’artiste. Cette sculpture fut réalisée pour le tombeau de la famille du prince de San Severo, dans l’église de Santa Maria della Pietà dei Sangro. La sensualité de la pose de la jeune femme est accentuée par le voile transparent du marbre. Est-elle vraiment la représentation de la pudeur ?

L’année suivant la mort de Corradini survenue en 1752, le sculpteur napolitain Giuseppe Sanmartino (1720-1793) rendit hommage à son prédécesseur en réalisant Le Christ Voilé, qui reste à ce jour l’un des plus grands chefs-d’œuvre méconnu de l’histoire de l’art.

Giuseppe Sammartino, Le Christ Voilé, 1753, Naples, Santa Maria della Pietà dei Sangro Photo: Altregionarle.org

Il s’agit de la représentation du Christ mort, au tombeau. Il repose sur un lit, enveloppé d’un linceul transparent qui souligne les traits d’un corps encore marqué par le supplice de la Passion, rappelée par la présence des instruments qui servirent à le crucifier : la couronne d’épines, les clous, mais aussi la pince qui servit à les retirer. C’est la représentation de Dieu la plus humaine qui soit qui rappelle le verset biblique : « Et le Verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous. » (Jean, I)

L’œuvre de ces deux sculpteurs s’inscrit totalement dans le goût baroque de leur temps. La mise en scène tragique du Christ Voilé de Sammartino n’est pas sans rappeler l’Extase de Sainte Thérèse du Bernin réalisée en 1675. De même, les figures voilées de Corradini rappellent le goût de la représentation de l’illusion tel que Le Bernin encore a pu le montrer dans son groupe sculpté Apollon et Daphné (1619), où les mains de Daphné se transforment littéralement en branches d’arbre.

Cependant, l’apaisement des expressions des visages, les canons des corps repris de l’antique annoncent déjà le néoclassicisme qui émerge à la fin du XVIIIe siècle, et dont le sculpteur Antonio Canova sera l’un des représentants majeurs.

Publicités

2 réponses à “La pureté selon Antonio Corradini

  1. Pingback: Dévoiler le monde ? | Une poule sur un mur·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s